Saison de concerts

Fiorè

Wellington Water Week Festival,
Ontario

Avec Elinor Frey, violoncelle

Fiorè

Kénogami, QC

Avec Elinor Frey et Michel Angers

- 20h00

Le Temps des Forêts (ANNULÉ)

Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal

Œuvre musicale et poétique conçue autour de témoignages recueillis auprès de résident.e.s de CHSLD pour rendre hommage à la richesse des mémoires de nos aîné.e.s.

Un projet développé en partenariat avec La Société pour les arts en milieu de santé (SAMS)

Suzie LeBlanc with the London Sinfonia

London, Ontario

Cozzolani Recréée

Dirigé par Lucas Harris

Salle Redpath, Université McGill

Ariadne Lih, Nell Snaidas, Suzie LeBlanc, sopranos; Lucas Harris, théorbe; Erin Headley, lirone; Dorothéa Ventura, orgue positif

Ce concert présente des œuvres récemment reconstituées de Chiara Margarita Cozzolani (1602-c.1677), abbesse du couvent de Santa Radegonda à Milan. Ce couvent abritait l'un des ensembles les plus célèbres de musiciennes au début de l'Italie moderne et était l'une des vingt fondations féminines milanaises dont la musique devint célèbre entre 1600 et 1700. Chiara Margarita Cozzolani fut l'une des religieuses compositrices les plus prolifiques de son temps, publiant quatre éditions d'œuvres sacrées. La partie de basse de son premier livre de motets, tragiquement perdue, a été récemment reconstituée par Lucas Harris (joueur de théorbe; musicologue; chef d'orchestre) et l'œuvre achevée sera présentée en première mondiale.

Hommage aux Hospitalières

Dirigé par Suzie LeBlanc et Célia Laguitton

Chapelle de l’Hôtel-Dieu

Myriam LeBlanc, soprano; Célia Laguitton, comédienne; Le Studio de Musique Ancienne de Montréal

Mariant la musique avec l’histoire, cet hommage est un véritable voyage dans le temps restituant l’univers monastique, tant au plan des chants et musique de cloîtres de femmes depuis l’époque de la Renaissance qu’au plan de la trame narrative, basée sur les annales des Hospitalières et les témoignages des religieuses d’aujourd’hui. En jumelant leurs pratiques artistiques individuelles, Suzie LeBlanc et Célia Laguitton souhaitent faire vivre une expérience sensorielle aux spectateurs leur permettant de mieux connaître la vie héroïque de ces femmes et la musique dévote du XVIIe siècle en France et au Québec. Avec les magnifiques voix du Studio de Musique Ancienne de Montréal, ce partage musical et théâtral honore la vie de ces femmes bâtisseuses ainsi que la fondatrice de l’Hôtel-Dieu et co-fondatrice de Montréal, Jeanne-Mance.

Chansons sans paroles

Université McGill

Catalina Vicens, clavecin

Un concert et une discussion avec la claviériste chilienne Catalina Vicens (Université de Leiden; Conservatoire royal de Bruxelles). Une exploration de l'Italie du XVIe siècle et du répertoire pour clavier et instruments à cordes associés aux interprètes féminines. Découvrez Isabella d’Este, patronne des arts directement impliquée dans le développement et la commande de nouveaux instruments à clavier pour la cour de Mantoue. Les œuvres pour clavier sont tirées des sources imprimées au début et au milieu du XVIe siècle.

La Défense des femmes

Université McGill

Servir Antico (Belgique); dirigé par Catalina Vicens

Un éloge musical des femmes, avec des œuvres de compositeurs bourguignons et français du XVe siècle. Une présentation filmée de ce concert enregistré en Belgique pour le festival. Les textes de l'écrivain révolutionnaire Christine de Pizan (1364 - vers 1430) et du poète avant-gardiste Martin Le Franc (vers 1410 - 1460) encadrent le programme. Christine de Pizan fut durement critiquée pour avoir remis en question la place, le rôle et le traitement des femmes dans la société depuis des siècles. Contrairement à la plupart des autres hommes, Martin Le Franc a défendu sa cause et sensibilisé ses contemporains à l’importance des femmes en tant que citoyennes actives dans de multiples domaines au cours de l’histoire. Catalina Vicens partage cette œuvre - enregistrée en Belgique spécialement pour le Festival - et accompagne le public par quelques commentaires et une période de questions à la fin du visionnement

Milton in love

Dirigé par Erin Headley

Salle Tanna Schulich, Université McGill

Nell Snaidas, Ariadne Lih, Suzie LeBlanc, sopranos; Erin Headley, lirone et viole de gambe; Lucas Harris, théorbe; Antoine Malette-Chénier, harpe baroque

Le programme s’inspire de la célèbre cantatrice Leonora Baroni (1611-1670), qui dès l'âge de seize ans, faisait sensation partout où elle apparaissait. Le poète John Milton fut tellement captivé qu'il lui a dédié trois épigrammes en latins. Compositrice et poète, elle fut l'une des rares femmes membre de l’académie littéraire Accademia degli Umoristi (Académie des Humoristes). Le répertoire solo de Leonora comprenait très probablement les Lamentations de Marie-Madeleine, d’Hélène de Troie, d’Artemisia et de Sainte Catherine. La projection de « Milton in Love », un film narratif créé par Headley, avec des images et des peintures d’époque, sera accompagnée d’œuvres vocales interprétées sur scène, composées par les compositeurs les plus fameux de Rome tel Luigi Rossi, Marco Marazzoli et Domenico Mazzocchi.